Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer cette page

L’emploi et la formation dans l’assurance en 2014

L’emploi et la formation dans l’assurance en 2014
Actualité | Etudes et Statistiques , 26/01/2016

Insertion des jeunes, augmentation du taux de cadres, féminisation des effectifs, … les tendances observées les années précédentes sont une nouvelle fois confirmées dans le rapport annuel sur les métiers (ROMA) et les formations (ROFA) des salariés de l’assurance en 2014 publié par l’Observatoire de l’Evolution des Métiers de l’Assurance.

emploi assurance | formation assurance

Le ROMA / ROFA 2015

L’Observatoire de l’Evolution des Métiers de l’Assurance, association créée par la Fédération française des sociétés d’assurances (FFSA) et le Groupement des entreprises mutuelles d’assurances (GEMA), a présenté le 16 décembre 2015 son rapport annuel sur les métiers (ROMA) et les formations (ROFA) des salariés de l’assurance en 2014

L'effectif salarié des entreprises d'assurances adhérentes de la FFSA et du GEMA s'établit à 146 600 personnes au 31 décembre 2014, correspondant à une légère érosion (-0,3%). D’après l’Observatoire de l’Evolution des Métiers de l’Assurance, ce tassement s’explique par un recul des entrées comme des sorties. En 2014, le nombre de recrutements (12 754) baisse de 0,5 % par rapport à 2013 et le nombre de sorties, de 13 254 (-0,2 %) se stabilise après une croissance de 4,2 % l’année précédente.

L’année 2014 confirme également la progression du nombre d'alternants (+13,4%), qui devient un mode privilégié d’entrée dans la profession chez les moins de 26 ans.

Par ailleurs, les tendances sociodémographiques qui caractérisent la branche depuis longtemps, sont une nouvelle fois confirmées, notamment :

  • Augmentation du taux de cadres : les salariés de statut cadre représentent 45,8% des effectifs (+0,6 point en un an).
  • Féminisation des effectifs : la part des femmes dans les effectifs, de 60%, est l'une des plus élevées parmi les branches professionnelles et continue sa progression (+0,3 point sur un an).

A noter, cette année, une nouveauté dans le rapport de l'Observatoire avec une analyse des flux des salariés en CDI. En 2014, 1 personne en CDI sur 10 (10,3%) a quitté une entreprise de la branche, toutes causes de départ confondues. Un tiers de ces départs (32,3%), est intervenu à l'approche ou au moment de la retraite (plus de 55 ans).

Le rapport présente également une analyse de la mobilité des salariés entre familles de métier. Il en ressort une grande disparité de mobilités internes selon les familles de métiers. 

En matière de formation professionnelle, on relève une double augmentation du taux d'accès (78,4%, +7,4 points) et de la durée moyenne par salarié (35,7 heures, +2h) de la formation. Toutes les catégories sociodémographiques (notamment sexe, statut, âge) et la quasi-totalité des familles de métiers en bénéficient.