Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer cette page

L’assurance des deux-roues à moteur en 2014 et son évolution sur 20 ans

Etudes et Statistiques , 22/03/2016

Fin 2014, 3,9 millions de deux-roues sont en circulation en France, un nombre en très léger repli par rapport à 2013, et représentent 8% de l’ensemble des véhicules assurés. Sur 20 ans, on constate une forte augmentation du parc et une baisse de la fréquence des accidents corporels.

assurance auto | statistiques assurance
L’assurance des deux-roues à moteur en 2014 et son évolution sur 20 ans

Chiffres clés 2014*

  • Nombre de deux-roues : 3,9 millions
  • Nombre de blessés en deux-roues : 21 335
  • Cotisations d’assurance : 912 millions d’euros
  • Prime moyenne : 233 € HT

*Source AFA- ONISR

Le nombre de deux-roues est estimé à 3,9 millions au 31 décembre 2014 et représente près de 8% de l’ensemble des véhicules assurés.

En 2014 ce nombre est quasi stable (‑0,1% par rapport à 2013). Parallèlement, les voitures de particuliers continuent à enregistrer une croissance (+1,5 % en 2014).

En 2014, le nombre de motos est en hausse de +1,6%, notamment grâce à la progression de 3 % des motos de plus de 125 cm3.

En revanche, le parc des cyclomoteurs (scooters et mobylettes) continue à se rétracter fortement : ‑ 5,6 % en 2014 contre une moyenne annuelle de ‑3,0 % sur les 20 dernières années.

En milliers Total 50 cm3 Motos légères
(MTL)

Plus de

125 cm3        
Total motos Total deux-roues Autres deux
/ trois-roues
1994 1 608 284 460 744 2 352 N.D.
2013 935 967 1 753 2 720 3 655 260
2014 883 960 1 805 2 765 3 647 262
Variation 1994/2014
(moyenne annuelle)
- 3,0% + 6,3% + 7,1% + 6,8% + 2,2% N.D.
Variation 2013/2014 - 5,6% - 0,8% + 3,0% + 1,6% - 0,2% + 0,7%

Source : AFA

Si sur 20 ans le nombre de deux-roues a été multiplié par 1,6, on observe une évolution très différente selon le type de véhicule. Le parc des cyclomoteurs a été divisé par 2. Celui des motos légères a triplé. Les motos de plus de 125 cm3 ont vu leur nombre multiplié par 4, notamment avec un accès facilité à la conduite avec le permis B à partir de 1996.

Avec près de 14 milliards de kilomètres parcourus durant l’année 2014, le mode de déplacement en deux-roues, stable depuis plus de 5 ans, a représenté 2,5 % du total de la circulation routière, soit un doublement en 20 ans (1,3 % du trafic en 1994).

Comparé à l'ensemble des véhicules, le nombre de blessés et de tués est nettement plus élevé pour les usagers de deux-roues. En 2014, 21 335 personnes ont été blessées et 790 tuées en deux-roues motorisés. Cela représente 29,2 % de l’ensemble des blessés de la route et 23,3 % du nombre de tués.

Le nombre de blessés et tués est en hausse de 2,9 % en 2014, mais avec des évolutions différentes selon les catégories de deux-roues. Alors que le nombre de blessés est en hausse de 1,1 % pour les usagers de cyclomoteurs, celui des usagers de motocycles progresse de 4,1 %. A l’inverse, le nombre de morts augmente de 3,8 % pour les cyclomoteurs et diminue de 1,0 % pour les motocycles.

Rapporté au parc assuré (pour 1000 véhicules assurés), le nombre de blessés et de tués aboutit à une fréquence sensiblement plus élevée pour les véhicules deux-roues. Pour les blessés, la fréquence des cyclomoteurs est plus de 10 fois supérieure à celle des véhicules quatre-roues alors que celle des motos est 6 fois supérieure aux véhicules quatre-roues. Parallèlement, la fréquence de tués est supérieure pour les motos : 0,224 pour 1 000 véhicules soit plus de 5 fois supérieure à celle des véhicules quatre-roues.

On observe également une évolution de la fréquence des blessés très différente entre les motos et les cyclomoteurs. La fréquence des blessés en moto a considérablement diminué (- 7,5% en moyenne annuelle de 1994 à 2014) tandis que pour les conducteurs de cyclomoteurs, la baisse a été plus faible (- 1,8% en moyenne annuelle sur la même période).

Sur les 20 dernières années, la fréquence des blessés et tués en deux-roues a diminué de près 5 % par an.

Entre 1994 et 2014, le nombre moyen annuel de véhicules deux-roues volés a moins diminué (‑3,2%) que celui des voitures (‑5,9%). La fréquence des vols (le nombre de vols rapporté au nombre de véhicules assurés) a également diminué plus rapidement pour les voitures (‑7,3% par an en moyenne) que pour les véhicules deux-roues (‑5,4%).

En 2014, les cyclomoteurs sont plus touchés par le vol (fréquence de 30,4 véhicules volés pour 1000 véhicules assurés) que les motos de plus de 125 cm3 (fréquence de 6,1 vols pour 1000 véhicules). En effet, les motos sont plus souvent garées dans un parking fermé et sont davantage munies d’équipements antivol.

L’année 2014 se caractérise par une hausse des cotisations plus faible pour les véhicules deux-roues (+0,8 %) que celle enregistrée sur les voitures des particuliers (+1,9 %).

En 2014, la prime moyenne d’un véhicule de 3ème catégorie est de 233 € HT.

  Prime moyenne 2014(1) Variation 2014/2013 Variation 2013/2012 Variation 2012/2011
Cyclomoteurs 228 € + 0,6% + 1,8% + 2,7%
Motos légères (MTL<125cm³) 155 € - 0,3% - 0,8% - 0,4 %
Motos > 125 cm³ 260 € + 0,3% + 0,5% + 1,7%
Autres deux / trois-roues 355 € + 4,3% + 1,1% + 2,2%
Ensemble véhicules de 3e catégorie 233 € + 0,9% + 0,9% + 2,0%

Lexique des deux-roues

  • Véhicules de 3ème catégorie : véhicules de moins de quatre-roues à moteur
  • Cyclomoteur : véhicule à deux ou trois-roues dont la puissance ne dépasse pas 50 cm3
  • Motocyclette : véhicule à deux-roues à moteur ne répondant pas à la définition du cyclomoteur et dont la puissance n'excède pas 73,6 kilowatts (100 ch)
  • Motocyclette légère : motocyclette dont la cylindrée n'excède pas 125 cmet dont la puissance n'excède pas 11 kilowatts.