Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer cette page

Assurance-crédit : un moyen, pour les artisans et les entreprises, de se protéger contre les risques d’impayés

Actualité | Fiche pratique , 17/03/2016

Pour les artisans et les entreprises, quelle que soit leur taille, les impayés des clients peuvent mettre en jeu leur équilibre financier et avoir de graves conséquences. Afin de se protéger contre ce risque, il existe une solution : l'assurance-crédit.
Les assureurs-crédit ont développé une offre de produits adaptée à chaque type d’entreprise, quelle que soit sa taille, quel que soit son statut juridique - de la petite entreprise à la multinationale - et quelle que soit la nationalité de son client.

 

assurance artisan | assurance entreprise
Assurance-crédit : un moyen, pour les artisans et les entreprises, de se protéger contre les risques d’impayés

La prévention des risques d’impayés

En amont, l’assureur-crédit joue un rôle important en matière de prévention des risques. Par le volume et la qualité des informations qu’il collecte et qu’il analyse, il apporte à l’assuré son expertise dans l’identification et l’évaluation des risques d’impayés des prospects ou clients. Ainsi, lorsque l’entreprise assurée demande à l’assureur-crédit des garanties ayant pour objet des créances trop risquées, ce dernier pourra les refuser ou les accepter seulement partiellement. L’assuré sera alors libre d’accorder ou non des délais de paiement à son client, mais aura été alerté sur le risque encouru.

 

Lorsque les demandes de garantie sont acceptées par l’assureur, le montant de la cotisation d’assurance sera calculé sur la base de multiples paramètres : secteur d’activité, composition de la clientèle, durées de crédit pratiquées et chiffre d’affaires.

 

L’accompagnement avec un service de recouvrement précontentieux et contentieux

En cas d’impayé, que la créance soit assurée ou non, l’assureur-crédit met à la disposition de ses assurés un service de recouvrement précontentieux et contentieux. Son intervention précoce pourra permettre à l’assuré de recouvrer sa créance et ainsi de préserver sa trésorerie.

 

L’indemnisation des impayés

Si le recouvrement a échoué ou n’a permis de récupérer qu’une partie de la créance assurée, l’assuré bénéficie d’une indemnisation. Cependant, une franchise, dont le montant varie selon les contrats, demeure à sa charge.