Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer cette page

L'assurance française démontre sa solidité

L'assurance française démontre sa solidité
Actualité , 24/01/2013

En dépit d'une conjoncture économique toujours défavorable, l'assurance française démontre sa solidité. En 2012, son chiffre d'affaires s'établit à 182,3 milliards d'euros et demeure à un niveau élevé.

assurance française

Jean-François Lequoy, Délégué général de la FFSA - Crédit photo : Baptiste Hamousin 

 


Les résultats de l'assurance française en 2012 par ffsa-webtv

 

Si le chiffre d'affaires de l'assurance fléchit pour la seconde année consécutive, il demeure à un niveau élevé avec des cotisations qui s'établissent à 182,3 milliards d'euros : 132,5 milliards d'euros au titre des assurances de personnes et près de 50 milliards d'euros pour les assurances de biens et de responsabilité.

 

La collecte en assurances de biens et de responsabilité progresse (+ 4%) sous un double effet prix et volume et celle des assurances de personnes se contracte (- 6 %) du fait notamment de l'évolution de la collecte en assurance vie. Le montant global des sinistres et des prestations s'élève à 165,8 milliards d'euros, en augmentation de 2%.

Evolution de l'assurance française 

 

Evolution assurance française 2012

Assurances de biens : dégradation du résultat technique

La croissance des assurances de biens et de responsabilité est demeurée significative en 2012 (+4 %). Malgré l’absence de catastrophe naturelle de grande ampleur, la charge de sinistres s’est alourdie : le montant global des prestations versées et des dotations aux provisions en 2012 atteint 35 milliards d’euros, en hausse de 4 % .

 

L’année 2012 aura été particulièrement difficile en assurance multirisques habitation où, malgré une augmentation du chiffre d’affaires de 6%, le résultat technique se dégrade. Le ratio combiné [(sinistres + dotation aux provisions +frais)/cotisations] de cette branche se détériore ainsi de 7 points à 106%. La vague de froid, sans précédent depuis 25 ans, qui a touché la France début 2012 a occasionné de très nombreux dommages, de faible ou moyenne envergure, expliquant une hausse de la sinistralité de plus de 500 millions d’euros en dégâts des eaux (ex. : ruptures de canalisations dues au gel) et en incendie (ex. : utilisation massive et parfois mal maîtrisée d’appareils de chauffage). Par ailleurs, les cambriolages de résidences principales continuent d’augmenter même si la courbe de progression s’est infléchie en 2012 (+ 8,5% contre + 17% en 2011).

 

En assurance automobile, le chiffre d’affaires a progressé de 3%, notamment sous l’effet conjugué de l’évolution du parc automobile et de l’amélioration du taux d’équipement des assurés en garanties. Cette branche continue de présenter un déficit technique. En effet, si la fréquence des accidents a baissé, en responsabilité civile (RC) matérielle et corporelle, le coût moyen des sinistres à continué d’augmenter, notamment pour les dommages corporels lourds, qui représentent 1% du total des accidents corporels et 40% du montant total des indemnisations. A noter qu'en 2013, les résultats de la branche seront affectés par la revalorisation, au 1er janvier, des rentes aux accidentés de la route.

Assurances de personnes : une situation contrastée

Le chiffre d’affaires de l’assurance de personnes s’établit à 132,5 milliards d’euros, en baisse de 6% après une année 2011 en recul de 12%. Les prestations évoluent de + 1 % à 130,8 milliards d’euros. 

 

L’assurance vie a enregistré en 2012 un montant de cotisations de 114,2 milliards d’euros. Pour la première fois, la collecte nette a été négative de 3,4 milliards d’euros. La conjoncture défavorable a contracté  les placements financiers des ménages et les a incités à opter pour une épargne plus liquide et de plus court terme.

 

Malgré cet effet ciseau "cotisations-prestations", l’encours en assurance vie a progressé de 3 %,  et s’établit à 1 391 milliards d’euros en 2012.

 

Dans le domaine de l’assurance santé,  le chiffre d’affaires a progressé de  5%, à 18,3 milliards d’euros. Les dépenses des assureurs santé continuent également à croître (+ 3% entre 2011 et 2012). 

 Evolution des assurances de personnes

 

 Evolution des assurances de personnes

Le financement des entreprises par les sociétés d’assurances

Les assureurs sont des acteurs majeurs dans le financement de long terme de l’économie. Ils investissent massivement dans les entreprises, qu’elles soient ou non cotées.

 

En 2012, les actifs des sociétés d’assurances se sont élevés à 1 881 milliards d’euros, en progression de plus de 10% sur l’année.

Pour la première fois, les placements des assureurs dans les entreprises ont dépassé les 1000 milliards d’euros, pour s’établir à 1 053 milliards d’euros et représenter 56% des actifs des assureurs.

 

En 2012, les assureurs ont également financé des PME et des ETI à hauteur de plus de 4 milliards d’euros.

Répartition de l'actif des assureurs par type de placement (*)

  

 

Répartition de l'actif des assureurs par type de placement

 

 

Légende Rpartitionactifs