Augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte Envoyer à un ami Imprimer cette page

Le métier d'agent général d'assurance

Fiche métier , 17/07/2013

Exerçant en tant que travailleur indépendant ou dans le cadre d’une société qu’il a reprise ou créée, l’agent général est à la fois chef d’entreprise et mandataire de la société d’assurances dont il distribue les produits.

agent général assurances | métier assurance
Le métier d'agent général d'assurance

Exerçant votre activité dans le cadre d'un statut réglementaire, vous représentez une société d'assurances dont vous êtes le mandataire. Cette société vous apporte un appui technique et commercial et peut, dans certains cas, vous aider financièrement à démarrer. Vous organisez librement votre agence en cohérence avec la stratégie commerciale de la société mandante et de ses clients.

Vous avez un tempérament d'entrepreneur, le goût du relationnel et des qualités manageuriales. Vous souhaitez prendre les rênes d'une activité à la fois stimulante sur le plan financier et riche sur le plan humain.

  • conseiller les clients : après avoir établi un diagnostic de leurs risques, leur proposer les garanties adéquates et concevoir leurs contrats ;
  • suivre les besoins des clients, en fonction de l'évolution de leur situation personnelle ou professionnelle, et adapter en conséquence l'offre de produits d'assurance ou financiers ;
  • accompagner les clients, de la signature du contrat au versement des indemnités en cas de sinistre.
  • administrer et gérer votre entreprise de façon autonome ;
  • si besoin est, recruter, former et animer une équipe de collaborateurs.

Diplôme d'enseignement supérieur ou expérience professionnelle équivalente (en conformité avec les dispositions relatives à la formation prévue par la réglementation sur la présentation des opérations d'assurance).

Fédération nationale des syndicats d'agents généraux d'assurance

L’agent général perçoit des commissions sur la vente et la gestion des contrats d’assurance qu’il réalise.

 

Pour connaître le commissionnement moyen par agence, se renseigner auprès de la fédération nationale des syndicats d'agents généraux d'assurance. 

 

Votre évolution professionnelle accompagnera le succès de votre entreprise. L'augmentation de votre volant d'activité pourra s'effectuer grâce à une stratégie commerciale offensive, au recrutement de collaborateurs performants, au rapprochement ou rachat d'autres structures, à la spécialisation dans un ou plusieurs domaines porteurs.

Exerçant en tant que travailleur indépendant ou dans le cadre d’une société qu’il a reprise ou créée, l’agent général est à la fois chef d’entreprise et mandataire de la société d’assurances dont il distribue les produits.

En tant que chef d’entreprise, l’agent général est un homme ou une femme qui dirige, gère, finance et développe une activité commerciale.

En tant que mandataire d’une société d’assurances, il représente celle-ci auprès des clients et prospects.

A ce titre, il bénéficie d’un soutien commercial et technique actif.

Il a également des obligations envers cette société et son activité s’inscrit dans un cadre qui dépasse celui de sa seule entreprise : politique commerciale, marketing des produits, développement de l’activité … les orientations sont fonction des objectifs de la société d’assurances.

Il existe donc un véritable partenariat entre l’agent général et la société qu’il représente.

L’agent général est également bien intégré au tissu économique local.

Sa rémunération est constituée par une commission sur les produits distribués.

S’il n’y a pas a priori de diplôme universitaire spécifique pour exercer ce métier, il existe des formations, le plus souvent dispensées par la  société d’assurances que l’on se destine à représenter. 

La tendance actuelle s’oriente vers une extrême polyvalence.

A la polyvalence de l’activité quotidienne inhérente à ce métier (développement commercial, gestion de l’entreprise, management du personnel, comptabilité et gestion financière, suivi des dossiers…) vient se greffer la polyvalence liée à la nécessité de bien connaître une offre produits toujours plus diversifiée (assurance des personnes, assurances de biens) ciblant une clientèle très  variée (particuliers, entreprises, professionnels, collectivités).

Un défi enrichissant, aussi bien sur le plan professionnel que personnel. Un métier vivant, où flexibilité, réactivité et capacité à se remettre en question sont essentielles.